Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

Age tendre et tête de bois... ou Opéra ?

4 Jul 2019

« La musique provoque en moi des émotions très fortes, mon cœur bat au rythme de la musique, les violons me subjuguent, j'éprouve un réel plaisir mêlé à un sentiment de plénitude … »

Stop ! Ce serait bien que ce soit moi qui ait écrit cette phrase pleine de lyrisme, parce qu'il est préférable de témoigner de son goût pour la musique classique plutôt que de son goût pour la variétoche ; mais, histoire de faire comme si pendant un instant, j'ai piqué sur le net cette description du ressenti d’un connaisseur, car je dois avouer que je suis hermétique à la musique à laquelle les incultes dans mon genre accole le qualificatif de « grande ».

 

Que voulez-vous, dans notre maison de l'Ardèche nous n'écoutions que des chanteurs de variétés ou l'accordéon d'André Verchuren. D'accord, peut être que par la suite j'aurais pu acquérir une certaine culture musicale et ne pas me contenter d'écouter avec bonheur seulement quelques morceaux archiconnus, tel Carmen ou le boléro de Ravel, ça ne s’est pas fait et on ne va pas pleurer sur le lait renversé ! Donc, j'assume n'aimer que la variété, et, je vais aggraver mon cas, en disant que je suis restée bloquée aux années 80. La liste des chanteurs que j'apprécie serait longue, à travers mes mots on devine qui me plaît, disons qu'ils sont dans ma fourchette d'âge, voir un peu plus jeunes, car j'ai adoré les scies des années 80 ! Ma chaine de radio favorite est... je vous le donne en mille : Radio Nostalgie ! Mes incessantes douleurs assise m'empêche d'aller voir mes chanteurs de prédilection, puisque j'ai avoué ma ringardise dans le domaine musical, je peux tout aussi bien dire que, j'ai surmonté mon problème de statique à deux reprises pour aller voir -gloup !- le spectacle Age tendre et Tête de bois. 

Peut-être que je vais adoucir la mauvaise impression produite, en précisant que si l'opéra lyrique m'ennuie, ce n'est pas le cas de l'opéra ballet, je suis même allée trois fois voir un ballet à ce qui est pour moi le vrai opéra, le palais Garnier.

Accompagnée de mon fils parisien, un après-midi d'octobre j'ai assisté à la représentation d'un très bel opéra, « joyaux ». Comme ce n'est pas tous les jours que je vais à l'opéra, en matière d'habillement j'avais sorti le grand jeu ; pour moi, le grand jeu, ça veut dire quoi ? Des fringues coûteuses, des souliers à haut talons, ou stilettos, comme disent les modeuses ?  Vous n'y pensez pas, ma tenue venait de chez mes fournisseurs habituels, Emmaüs, puces ou vide greniers : une veste noire à un euro, un haut à cinquante centimes, dans les tons de rose d'une marque connue pas très bon marché, des derbys de belle marque trouvés dans un vide-greniers et alors là, pour le collier, j'avais fait fort, carrément la copie du collier Jackie Kennedy à 170€ au prix boutique… Ce prix-là pour une pacotille !  Ça va pas, le mien m'avait coûté 15€ en vide-greniers !

Pour ne pas parler que de ma tenue, je précise que le spectacle m'a éblouie, tous ces jeunes gens qui virevoltaient aussi légers que des oiseaux, quel bonheur ! Pour finir en beauté ce merveilleux après-midi, mon fils m'a entraîné pour boire un verre dans le bar lounge situé sous l'opéra. Bar « lounge », je n'ai jamais vraiment compris le sens de ce mot, je pensais surtout que c'était la garantie de recevoir un bon coup de bambou au moment de l'addition, mais finalement, je n'eus rien à redire à la note, pas si extravagante par rapport au charme du lieu.

Ce fut vraiment un bel après-midi, mais, en rentrant je revins à mes amours musicaux, j'allumai la radio pour écouter Radio nostalgie !

 

                             A ce propos, j’ai une idée, puisque j'aime tant les chansonnettes, je vais y aller de la mienne :

 

Ce serait quand même plus chic

De me dire fondue d'opéra

Pas ma culture c'est là le hic !

La, la,la, la Traviata

 

Moi, c'est la,la,la variétoche

Que voulez-vous messieurs, mesdames

Je ne trouve pas ça moche

Et ce n'est pas pour moi un drame

 

D'avoir des goûts de midinettes

Mais les étoiles et petits rats

J'en avais plein les mirettes

Sous les dorures de l'opéra

 

Je ne me suis pas trop foulée

Pour écrire ma chansonnette

Je n'ai pas les belles pensées

Qui font les très grands poètes

 

On voudra bien me pardonner

D'avoir tant d'outrecuidance

Pour n'importe quoi faire rimer

Merci pour votre patience

 

 

 

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now