Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

Moins 60° Celsius...

27 Jun 2019

J 'adore la presse, car, c’est une source inépuisable d’infos, j’ai ainsi testé bon nombres des méthodes proposées. La mise en application du résultat de mes lectures me conduisit jusqu'à Strasbourg dans un Centre d’évaluations posturales, car, j’en étais sure -du moins ce jour là-, le problème venait de ma posture. Un examen compliqué, très scientifique, révéla que j’avais un dos plat, très peu cambré, ce qui n’était pas un scoop car, cette particularité se voyait à l’œil nu ! Munie de ce document à mon avis précieux, je me rendis chez un kiné ; très dubitatif, ce professionnel conclut à l'inutilité de cet examen…  Donc une fois de plus, j’en fus pour mes frais, mais en être pour mes frais, j’en avais l’habitude ! Et ce n'est pas cette énième déconvenue qui allait m'arrêter dans mes recherches de solution.

 

 Lors d’une autre lecture, je crus découvrir la solution miracle, il y était question de cryothérapie. Cette technique était très utilisée par les sportifs car le froid intense soulageait les douleurs musculaires, c'était un procédé connu depuis l’antiquité et qui fonctionnait parce que le froid réduisait le calibre des vaisseaux (vasoconstricteurs). Aussitôt mon esprit se lança dans la gamberge habituelle, mais comment personne n'y avait-il encore pensé ! Il m'apparut alors comme une évidence que, la solution se trouvait dans cette technique, et je me précipitai sur Google pour trouver l'adresse adéquate. Et là, j’estimais avoir beaucoup de chance, l’INSEP, situé dans le bois de Vincennes, donc non loin de mon domicile, pratiquait cette thérapie ! Vite, vite il était urgent que je m'y rende, en effet, pourquoi remettre à demain ce que l'on peut faire le jour même. Je téléphonai aussitôt à un rhumato pour me procurer l'indispensable ordonnance. Quelques jours plus tard celui-ci me reçut, mais, il ne partagea pas mon enthousiasme et se montra très dubitatif sur le bien-fondé de ma démarche. Cependant face à l’impuissance à me soulager dans laquelle il se trouvait, il accéda à ma requête sans trop se faire prier. Quelques jours plus tard, en avance comme d'habitude, me voilà dans ce lieu où, enfin, j'allais trouver une solution à mon problème. Quand fut venu mon tour, je revêtis non pas une doudoune, normalement indiquée pour affronter le froid polaire, mais un maillot de bain ! Le premier sas à moins dix, se révéla supportable, cela se corsa dans le deuxième sas à moins trente et quand je dus entrer dans le troisième à moins soixante, il est facile à chacun d'imaginer le degré d'inconfort ressenti. Pour ne pas finir congelée, on m’indiqua de marcher à grands pas en tournant en rond, tel un ours dans sa cage, tout en balançant très vigoureusement les bras… La séance ne durait que quelques minutes mais elles me parurent être une éternité. Ce froid extrême avait fait peler la peau de mes avant-bras et lors de la deuxième séance on me fournit un manchon pour les protéger. Il y eut une troisième séance et, l’on décida que face à l’absence de résultat on allait en rester là.

 

Mais, bien évidemment, je ne me tins pas pour battue, ce nouvel échec ne mit pas le moindre bémol à ma certitude qu'il devait exister quelque part un truc qui finirait par me débarrasser de ces inexplicables douleurs.

 

 

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now