Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

Vive les cheveux gris-blanc

13 May 2019

 

Bien que n'étant ni serial shoppeuse, ni fashion addict, je ne suis pas totalement has been. Pourquoi l'emploi de ces mots, inconnus dans ma lointaine jeunesse ? C'est parce qu’ils sont dans les magazines, et que j'espère de la sorte donner une image de moi ne fleurant pas trop la ringardise !

 

Je justifie ce préambule pour expliquer que, bien que ne suivant pas la mode à la lettre, je suis quelque peu sensible à l'air du temps. Il m'est donc apparu qu’il y flottait un phénomène relativement récent, il s'agit de la présence dans les rues, dans le métro, de femmes d'apparence très moderne, arborant des cheveux blanc ou gris. Il y a peu, cette catégorie cachait soigneusement cet effet du temps qui passe sous une teinture, très souvent blonde, admise comme plus douce que le brun pour un visage vieillissant. Devant ce constat, en octobre, au regard de mes soixante-quatorze automnes, je décidai que mon châtain, même plutôt clair, me donnait l'apparence de ce que je qualifiais de manière peu amène, de vieille peau... Alors, courageusement, je décidai de bannir les teintures. « Courageusement ! », n'est-ce pas excessif pour définir un acte, somme toute banal ? Ma réponse est non, du courage il en faut, pour franchir les longues étapes qui vont nous conduire à retrouver notre coloration naturelle. Plus de six mois après ma dernière couleur, mes cheveux sont multicolores, on va dire qu'ils sont méchés, gris, blanc, châtains, et pour supporter cet avatar de manière positive, je me dis que la présence importante de cheveux plutôt gris que blancs rend la transition moins voyante.

Maintenant que j'ai annoncé avoir succombé à la tendance, je vais devoir conclure mon laïus. Comment ? Par un poème comme j'aime le faire ? Je ne vais quand même pas faire un poème sur les teintures à cheveux ! Dans ce genre d'exercice on parle de l'état de son âme, de lacs, de rivières.... Oui ! Je vais le faire ce poème, mais, bien sûr, on n’est pas obligé de lire… En fait, je dis ça pour me la jouer poète incompris, maudit, quand même pas !  Je l'avoue j'aime bien qu'on me les lise ces poèmes, même si je n'ai pas l'outrecuidance de me prendre pour une émule de Prévert. 

 

 

 Je blablate ! Je blablate ! Et alors, il arrive ce poème ?

 

 

Ne sont-elles pas belles

Toutes ces dames blanches

Regardez la ribambelle

De Menton à Arromanches

 

Y en a marre des teintures

Plus envie d'être une brune

On retrouve nos natures

Des teintures plus aucune

 

Etre rousse à trente ans

Vous êtes belle madame

Votre style est très charmant

Il ne mérite aucun blâme

 

Rousses, blondes ou bien brunes

Quand sont passées les années

Et tant de milliers de lunes

Est-ce vraiment indiqué ?

 

La ! La! La ! C'est l'air du temps

Et ce petit air me plaît

Vive les cheveux gris blanc

Ça vaut bien un p'tit couplet

 

 

 

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now