Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

Ils achetaient à crédit !

31 Jan 2019

 

Dans notre village d'environ trois cent habitants, personne n'était très pauvre et personne n'était très riche, peu vivaient exclusivement de la terre, car, coincées entre le Rhône et le Massif central, les terres agricoles étaient très réduites.

Certains de ces messieurs, -aucune femme n'exerçait une profession-, travaillaient au chemin de fer, dans l'une des gares situées des deux côtés du Rhône, d'autres travaillaient aux usines Rhône-Poulenc, dans une petite ville proche de l'Isère.

Mais, ouvriers, cheminots, paysans, tous avaient une règle de vie, ne jamais acheter à crédit l'un de ces biens de consommation qui, à la fin des années cinquante, commençaient à entrer dans les foyers et même pour la 4CV, on avait mis des sous de côté avant de passer commande. Seule exception, quand certains se mirent à « faire construire », comme on ne pouvait pas attendre vingt ans pour accumuler la somme nécessaire, ils se résignèrent à recourir à l'emprunt.

Quand je dis que personne n'aurait eu l'idée d'acheter un bien sans avoir les sous, ce n'était pas tout à fait vrai, malgré la réprobation du village, une famille achetait à crédit, les gens critiquaient : « ils veulent péter plus haut que leur cul ! Ils ne doivent manger que des pâtes !

 

Imaginez-vous que cette famille Bipbip avait acheté une caravane alors que les autres gens ne partaient pas se bronzer sur la Côte d'Azur, les villageois ne comprenaient pas que l'on parte en vacances à crédit. Il faut dire que pour la plupart, quoique ouvriers ou employés, il ne fallait pas gratter bien loin pour trouver le paysan !

Mais voilà, on ne savait rien de monsieur Bipbip, pensez donc, une fille de la région avait épousé un Hollandais ! Pourquoi pas un Esquimau! Et elle l'avait trouvé où son Hollandais ? Il ne fallait donc pas s'étonner si, chez ces gens-là, on contrevenait à la règle générale !

 

Mais aujourd'hui, dans ce cimetière adossé à la montagne, les Bipbip doivent bien rigoler dans leur tombe et faire la nique à tous les villageois partis sans emporter leur bas de laine.

Ils étaient des précurseurs et même des vieux sages, si on se réfère au comportement courant aujourd’hui'hui, qui consiste à emprunter à tort et à travers sans être sûr d'avoir la capacité de remboursement nécessaire.

Eux, les Bipbip, ont toujours remboursé leurs dettes, ils sont partis l'âme en paix, sans rien ne devoir à personne. 

 

 

 

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now