Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

Miss Douce Plage

7 Jan 2019

 

 

Parfois les dimanches d'été, nous nous rendions à une plage proche de Tournon, pour un après-midi de baignade. Un ou deux de nos copains empruntaient la voiture paternelle, pour parcourir les trente kilomètres nous séparant de la plage.

Comme c'était bon de sauter des rochers et de nager dans cette rivière, de se dorer sous les chauds rayons du soleil afin d'être toute bronzée, ma peau prenant bien le soleil, bronzée je l'étais et sur l'estrade de la guinguette où se déroulait le concours de miss Douce Plage, mon teint de brugnon aurait été du plus bel effet.

Cependant, je ne me sentais pas le physique adéquat pour revendiquer un si grand honneur, jambes longues, silhouette élancée, bof ! Bof ! Ce n'est pas l'image que me renvoyaient les miroirs.

Donc, j'étais inapte pour participer à ce concours organisé par les commerçants de Tournon. C'était bien dommage, car, à la clé, il y avait des cadeaux et le suprême honneur d'avoir sa photo dans le journal local.

Mais indépendamment de mon physique pas vraiment conforme à l'idée que l'on se faisait d'une reine de beauté, une barrière encore plus infranchissable se dressait devant moi. Nos parents nous élevaient selon les principes en vigueur dans les familles très chrétiennes, et il était impensable d'imaginer un seul instant voir l'une de leur fille déambuler à moitié nue devant des messieurs chargés d'évaluer leurs courbes.

Pour ces bons chrétiens, Miss Douce Plage c'était pour les filles de petites vertus, mais nous, grâce à nos deux oncles curés et à l'éducation des bonnes sœurs, en ce qui concerne la vertu, nous étions du genre premier prix !

Et, pour ajouter au déshonneur de notre estimable famille, qu'auraient dit les gens, si, le lendemain, en ouvrant le journal, ils avaient découverts l'une des trois sœurs en maillot de bain deux pièces, à peine cachée par une gerbe de fleurs !

 

C'était une si jolie plage

Bordant la rivière Doux

Des jolies filles de mon âge

Venaient danser le guilledou

 

A mon avis pas assez belle

Mais l'eussé-je été plus que tout

Pour cette élection annuelle

Un après-midi du mois d'août

 

Nous étions bien trop vertueuses

Qu'auraient dit les tontons curés

Si leurs nièces comme des gueuses

Se pavanaient en balconnets

 

Et les messieurs libidineux

Qui reluquaient les seins des filles

Impensables pour nous si pieuses

Ce n'était pas peccadille

 

De se montrer si peu vêtue           

 De remuer le popotin

En oubliant toute vertu

Et s'afficher le lendemain

 

En pleine page du journal

Je ne fus jamais miss Douce plage

Car, ce n'était pas virginal

Pour des jeunes filles si sages

 

 

 

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now