Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

Randonnées

5 Nov 2018

Mes parents nés en 1913 et 1914, ne connaissaient pas les mots se terminant par « ing », jogging, footing, legging, ces mots-là ne faisaient pas partie de leur vocabulaire. Ils ne portaient ni legging, ni jogging, car ils ne faisaient pas de "randos" et n'utilisaient leurs jambes que pour des déplacements utiles ou pour les travaux agricoles et la cueillette des champignons. Petite exception, il arrivait que, lorsque l’on avait du monde, une courte promenade digestive clôture les agapes.

Ma mère n'a jamais revêtu le moindre pantalon, pas plus que le moindre anorak, et même la cueillette des champignons se faisait en robe, s'il faisait froid elle enfilait une veste ou un manteau.

Et oui, de son temps, les vieux ne partaient pas en randonnées, aujourd'hui, alors que je m'approche à grands pas de l'âge de fin de vie de mes parents, comme bon nombre de mes congénères, je randonne !

 

Quand je me livre à cette activité dans mon bois de Vincennes ou ailleurs, je croise pas mal de groupes de seniors, surtout des dames, marchant d'un pas alerte, vêtus de doudounes ou autres tenues sportives aux couleurs pétantes. C'est sûr, dans nos tenues, nous ne ressemblons en rien à nos parents et ce serait une offense que de seulement y penser ! Car, nous, on aime bien avoir l'air jeune ! On ne fait illusion que vu de loin, tant pis, c'est déjà ça et, on s'en contente !

De plus, on a lu et vu partout, que, pour bien vieillir, il fallait se remuer le popotin, et le reste, alors nous on se remue !

 

Depuis quelques années, je croise des adeptes de la marche nordique, car, on a découvert que c'était bénéfique de bouger aussi le haut, et que je te balance un bâton d'un côté, et que je te balance un bâton de l'autre… Fait rapidement, c'est sûr, ça déménage. La première fois où j'ai vu des gens avec des bâtons, ignorante de cette nouvelle mode, je suis restée perplexe : comment me disais-je, des bâtons au bois ! Pourquoi faire puisque c'est tout plat…Jusque-là, je n'avais vu l'utilisation des bâtons que dans les coteaux escarpés. Comme je suis plutôt adepte des méthodes pour me maintenir en un état de conservation aussi bon que le permet mon âge, j'ai bien sûr voulu moi aussi me lancer dans la marche nordique ; j'ai tenté, retenté, deux ou trois fois pour conclure que ces trucs-là me gênaient, qu'ils entravaient ma liberté de passer dans tous les sentiers, tout en me rendant le bavardage entre copines difficile, je les ai donc remisés dans un placard.Il était écrit que les bâtons, ce n'était pas pour moi, car, le jour de leur achat, il s'en est fallu de peu  qu'ils ne restent dans le bus, heureusement, un passager a hélé l'étourdie qui n'était pas foutue de se rappeler qu'elle n'était pas entrée dans le bus les mains dans les poches.

 

 

               Donc aujourd'hui c'est les bras ballants… mais la langue en mouvement que je continue mes marches !

 

 

 

 

 

 

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now