Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

Nos charentaises

1 Nov 2018

 

 Nous ne portions pas les jolies pantoufles des enfants d'aujourd'hui, seul le modèle à carreaux était de rigueur, d’une année à l'autre et seule variait la dimension du quadrillage, le coloris quant à lui se limitait aux teintes automnales.

Cependant, nos peu élégantes charentaises étaient très utiles pour réchauffer nos pieds gelés pour cause de chaussures peu adaptées au rigueur de l'hiver ; parfois la maman les déposait devant la porte du four et les enfiler toutes chaudes nous comblait d'aise.

Pour Noël, elles prenaient du galon, et ce matin-là, nous étions heureuses d'y découvrir nos maigres cadeaux, deux oranges, trois mandarines et quelques papillotes, parfois, au pied de la cheminée, nous trouvions une boîte, et, en l'ouvrant, nous découvrions la nouvelle paire de charentaises destinées à remplacer celles aux bouts troués pour cause de changement de pointure.

Mais mon imagination de fillette réservait un usage bien plus prestigieux à ces modestes pantoufles, la lecture d'un feuilleton de l'Echo de la mode dont la belle héroïne était une ballerine, m'avait fait rêver à une carrière de danseuse, alors les charentaises devenaient des chaussons roses, avec ma petite sœur, nous nous dressions sur les pointes, tout en levant une jambe et les bras dans des gestes que nous estimions gracieux.

En ce temps-là, il eût été impossible à des fillette d'un village ardéchois de devenir ballerines, mais que personne ne pleure à l'idée de cette vocation contrariée, il s'agissait juste d'une fugitive idée amenée par une de mes lectures et, bien sûr, j'ignorais tout du travail qui se cachait derrière cette légèreté d'oiseau.

 

Chaussons roses de danseuse

La maman n'achetait pas

Mais nous étions rêveuses

De danser des entrechats

 

Nos charentaises à carreaux

Certes très confortables

N'attiraient pas les bravos

Des pointes très contestables

 

Des pliés quelque peu raides

Nous rendaient très ridicules

Aucune fée pour marraine

Ne changeait en libellules

 

Ces deux mignonnes gamines

Qui dans leur petit village

Rêvaient d'être ballerines

Et seul notre jeune âge

 

Permettait ce drôle de rêve

Il est sûr qu'à l'Opéra

N'ont pas cours les charentaises

Mais il court des petits rats

 

Aujourd'hui la vieille dame

Est allée à l'0péra

Voir des ballets mélodrames

Où dansent les petits rats

 

 

 

 

 

 

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now