Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

La plus belle pour ne pas danser

16 Oct 2018

Un peu fainéante sur les bords, tout au long de ma vie, je ne me suis guère maquillée et cela peut paraître étonnant vu mon attirance précoce pour le maquillage.

Alors que je n'étais qu’une bambinette, il m'arrivait de passer un doigt sur les lèvres d'une belle pour lui chiper un peu de son rouge éclatant afin de le poser sur ma petite bouche ronde.

A mon avis la plus jolie des dames, grâce au rouge qu'elle portait, était la femme du marchand de cochons ; ce critère avait décidé du choix de mon premier métier, quand je serais grande je deviendrais moi aussi, marchande de cochons.

Ma mémé ne se maquillait pas, mais, je ne sais par quel mystère, dans le tiroir de l'armoire de l'une des chambres se trouvait une boite de poudre de riz et un tube de rouge à lèvres. Cela sentait très bon, et, un dimanche matin, je décidai de me lancer dans une entreprise d'embellissement.

N'ayant jamais vu une femme en train de se maquiller, je fis à mon idée et entrepris d'humecter la poudre de riz, j'obtins ainsi un plâtras du plus mauvais effet. De plus, il me fut difficile de bien cerner les contours de ma bouche, le rouge débordait du côté du nez, du menton, des oreilles, bref, j'avais raté mon coup !

Mémé, s'interrogeant sur le fait que je lui paraissais bien paisible, estima nécessaire de monter les escaliers pour vérifier mes occupations. En me découvrant toute peinturlurée, elle me gronda très fort, et, le plus grave, est qu'elle menaça de m'infliger la plus grande honte de ma jeune vie, elle allait m'emmener à la sortie de la grand-messe pour montrer à tout le village ce dont j'étais capable.

Fort heureusement, elle renonça à l'idée de m'exposer aux sarcasmes des paroissiens et se contenta de me savonner le visage. Ouf ! Je l'avais échappé belle !

 

Toute jeune demoiselle

Je voulais être très belle

Maquillée comme les dames

Mais ce fut un psychodrame

Je croyais à la magie

D'un peu de poudre de riz

Des lèvres joliment peintes

 

Et je n'avais pas la crainte

De subir une avoinée

De mémé très courroucée

Elle me trouva si vilaine

Qu'elle me fit la grosse peine

De me frotter le museau

Pour me nettoyer la peau

Elle voulait me faire l'outrage

Qui n'était pas de mon âge

De montrer aux paroissiens

La fillette moins que rien

 

 

 

 

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now