Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

Tourisme anti-douleur

21 Sep 2018

 

 

Il n'y a pas qu'à Paris ou dans les alentours que des gens extraordinaires guérissent les « incurables » dans mon genre, il m'arrive de consulter ailleurs, entre autre des magnétiseurs en Ardèche ou dans la Drôme limitrophe, mais ça, c'est la routine et ne nécessite pas un déplacement spécial puisque je vais parfois voir ma sœur et qu'elle a l 'obligeance de me conduire à ce type de consultations. Je vais plutôt parler de thérapies plus inattendues nécessitant un déplacement spécifique.

S'il m'est arrivé d'aller relativement loin, ce n'est pas le nez au vent, enfin presque, mais grâce à des conseils que j'estimais très judicieux.

 

 

 

Si je suis allée deux fois dans la banlieue d'Avignon c'est qu'un ostéopathe avait pensé que mes douleurs étaient liées à des problèmes d'occlusions dentaires et, justement, un stomatologue pratiquait là-bas de l'ostéopathie dentaire. Il ne faut pas croire que j'ai foncé tête baissée, malgré le coût du voyage, du taxi et du prix élevé de la consultation; il était établi scientifiquement que de mauvaises occlusions dentaires pouvaient provoquer des douleurs dans le bas du dos, du moment que c'était scientifique, on n’allait pas pinailler sur la dépense! Mais, hélas, on peut s'en douter, cette thérapie ne m'a pas apporté l'ombre d’un soulagement, donc je fus obligée de poursuivre mes errances.

 

Une coéquipière en douleurs chroniques m'a parlé d'un guérisseur extraordinaire en Normandie, là, en plus du train, je dus prendre une chambre d'hôte ; tout était bien organisé, les hôtes, en cheville avec le guérisseur sont venus m'attendre à la gare. J’ai dîné pour quinze euros, d'une tranche de gigot d'agneau accompagnée de haricots verts en boite, et dormi dans une jolie chambre de cet ancien presbytère pour quatre-vingt euros. Le lendemain, l'hôtesse m'a conduit au lieu où se déroulait la séance, une église désaffectée, décor parfait pour une thérapie relevant de la magie… 

A ce niveau d'équipement, je peux bien parler d'homme de l'art, à moins que ce ne soit d'homme de science ! Car il agita au-dessus de ma personne des ustensiles métalliques de sa fabrication. Ici, il est permis de s'interroger pour savoir si ma crédulité a des limites ! Ce jour-là, pas vraiment, puisque j'ai pris un rendez-vous pour la semaine suivante ; bon, d'accord, je suis trop crédule, mais, je ne gobe quand même pas tout, puisque le lendemain, la tête plus reposée, j'ai annulé ce second rendez-vous. Certes, j’ai annulé pour cette fois, mais, je n'ai pas juré que l'on ne m'y reprendrait plus... 

 

 

Dans le genre étude scientifique lue dans un magazine, j'ai appris qu'à Strasbourg, il existait un centre d'évaluation posturale, c'était probable, mes douleurs trouvaient leur source dans ma posture. Là aussi, je dormis dans un petit hôtel, et me rendis dès potron-minet au centre d'examens ; on me fit installer devant une machine compliquée qui nota ma posture, le praticien conclu que j'avais le dos plat, presque sans cambrure.

 

Munie de mon précieux document, à mon retour, je me rendis chez un ostéopathe, celui-ci doucha mon enthousiasme en me disant que, même toute habillée, à l'œil nu, on constatait cette particularité et à la réflexion, il m'est apparue que, moi aussi devant ma glace, je pouvais faire ce constat...

Un autre ostéopathe a eu une explication, à mon avis très crédible, à laquelle personne n'avait pensé : il a diagnostiqué une névralgie pudendale (*) et m'a conseillé de me rendre à Aix en Provence, dans un centre spécialisé dans cette pathologie. Dont acte. Mais non, la conclusion de l'examen fut que je n'avais pas de névralgie pudendale ; j’aurais dû être contente d'avoir un diagnostic négatif, mais allez donc comprendre, je ne le fus pas vraiment. C'est énervant de ne pas connaître la cause de sa douleur, ceux qui souffrent d'une vraie maladie vont hurler: quoi, on ne lui trouve rien et elle se plaint ! Je sais, j’ai honte, mais la nature humaine est ainsi faite, du moins la mienne, j’ai envie d'avoir une vraie explication quant à la cause de cette douleur.

Mais Aix en Provence ne m'a pas suffi, quelques années plus tard, je suis allée consulter à Nantes à la recherche de cette même pathologie, la névralgie pudendale et l'examen s'est soldé par la même conclusion négative.

 

Ces balades thérapeutiques à défaut de m'apporter une solution, ont eu le mérite de me faire voir du pays : j'ai visité les belles villes d 'Aix en Provence, Strasbourg, Nantes, j'ai pris des bols d'air à Avignon, en Normandie… donc tout n'est pas négatif.

 

 

(*) La névralgie pudendale est une affection neurologique touchant un nerf qui se trouve dans la région profonde du bassin. Pouvant à tort être confondue avec des troubles gynécologiques ou urologiques, cette névralgie provoque des douleurs parfois insupportables, dans différentes régions du bassin. Dixit Doctissimo

 

 

 

 

 

 

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now