Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

Etoiles

7 Sep 2018

Dans mon billet, « Une âme de midinette », je raconte combien, depuis toujours, je suis passionnée par la vie des stars et des princesses.  Elles étaient jeunes, elles étaient belles et brillaient au firmament, bien qu'ayant une connaissance très approfondie de leur vie, je ne me lasse pas de lire ou voir sur mon écran de télé tout ce qui les concerne. Alors, quand j'ai lu dans mon magazine télé qu'était programmée en nocturne une émission intitulée « Destins secrets des stars, Grace, Jackie, Liz, Marilyn », commentée par un spécialiste du sujet, Henry-Jean Servat, je me suis délectée à la perspective d'entendre parler de mes stars, et le jour dit, j'ai lancé ma programmation.

Quand on aime on n’attend pas huit jours pour regarder son enregistrement, dès le lendemain j'ai regardé ce passionnant documentaire.

Mais comment, me suis-je dit, Mr Servat a-t-il pu se tromper sur plusieurs points ? Mon but n'est pas d'en faire la liste, car que Margaret se soit mariée en 1960 et non en 1959, que le grand père de Rainier ne soit pas un roi, mais un prince, que les commentaires ne collent pas toujours avec les images, cela a une importance toute relative, qui s'en soucie à part quelques midinettes patentées dans mon genre ? A voir…

Avec toute l'estime que j'ai pour Henry-Jean Servat, à mon point de vue, le spécialiste du genre était Frédéric Mitterrand, en écoutant ses commentaires empreints de lyrisme mon petit cœur frémissait de bonheur.

 

 

 

Par exemple, l'an dernier, il avait présenté un documentaire sur la reine Géraldine d’Albanie, dont sans doute pas grand monde ne se souvient, mais la gamine de sept huit ans que j'étais s'intéressait à cette belle reine ; quelle merveilleuse histoire que celle de cette jeune comtesse hongroise choisie par un roi, sa beauté, sa grâce, l'avait fait connaître en dehors de l'Albanie, et, elle avait été suivie dans son exil par ce que l'on n'appelait pas encore les médias. Elle était si belle et si célèbre qu’Hollywood lui avait proposé un pont d'or, mais, une reine, même déchue, ne pouvait accepter de faire l'actrice, elle refusa.

Je n'ai pas raté une seule des émissions « Etoiles et toiles », de ce merveilleux conteur, Frédéric Mitterrand ; j'aimais tant quand il nous parlait des stars, des vraies, car, en ce temps-là, ce mot n'était pas galvaudé et il ne s'appliquait pas aux petites pointures à qui aujourd'hui on accole très abusivement ce terme.

J’aimerais voir plus souvent ce type d'émissions, mais, sans doute que ces sujets n'intéressent que les vieilles dames et pas les chouchoutes des publicitaires, les ménagères de moins de cinquante ans !

 

 

 

 

 

 

 

 

PS : A peine ce billet écrit, France 3 nous a gratifié de deux passionnants documentaires sur Christian Dior, et, commentés par qui ces deux documentaires ? Je vous le donne en mille, par mon chouchou, Frédéric Mitterrand !

Elle est pas belle la vie de midinette ?! Même pas besoin d'écrire à la chaîne pour réclamer, je fais un souhait et voilà, j'ai mon émission !

 

 

 

 

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now