Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

Les fées du logis

5 Jun 2018

 

 

 

Il ne m'a pas été donné la faculté de faire partie de cette confrérie et, quand je rentre chez l'une de ses membres, j’admire tout : les rangements au cordeau, les lits au carré, l’absence du moindre grain de poussière et d'un tout petit objet pas à sa place… J'admire mais ça me donne des complexes, je ressens alors très fort, surtout en rentrant chez moi, le décalage qu'il y a entre les deux logis, d'un côté tout est nickel et de l'autre, suivez mon regard, disons que c'est un peu foutoir, pas complètement non plus, disons juste que ce n'est pas tout à fait ça ! 

D'ailleurs, conscients de mon problème, en remerciement de l'arrosage de leurs plantes, des voisins m'ont offert une charmante pancarte sur laquelle est écrit : « excusez le bazar, mais ici on vit » ! Ils avaient un peu peur de me vexer, mais j'ai trouvé que c'était bien vu et les ai remerciés de cette bonne idée.

Il est arrivé qu'une invitée de la confrérie fée du logis s'étonne de mon comportement, mais enfin m’a-t-elle dit, pourquoi quand tu utilises quelque chose ne le remets tu pas aussitôt en place, ben oui, pourquoi ? Allez savoir !

 

 

Les fées du logis ont souvent la main verte, elles arrosent leurs plantes quand il faut. Par exemple, elles ne les noient pas sous des trombes d'eau ! Vous l'avez compris, je n'ai pas la main verte non plus et, malgré cela, quand des voisins, des amies partent quelques jours c'est à moi qu'ils confient l'arrosage de leurs plantes… Je ne me fais aucune illusion, si, on me demande à moi, c'est qu'à défaut d'être une experte j'ai l'avantage de ne quasiment jamais bouger de chez moi ; on me note cependant quelques consignes, car la confiance des propriétaires des plantes en mes compétences à des limites !  

 

 

 

Les fées du logis sont souvent aussi bien arrangées dans leurs tenues vestimentaires que dans leur intérieur, dans leur mise rien n'est de traviole ! Alors que dans mon cas, il y a toujours un détail qui cloche, un col rentré d'un côté, le foulard mis de guingois, la bretelle de sac à dos qui godaille.

Bref, et c'est très regrettable à 73 ans, j'ai toujours besoin d'une maman pour me rhabiller !

 

Mon cas tel que je le décris a l'air tragique, pas tant que ça, il y a un grand avantage à en faire le moins possible, pendant que ces dames rangent, récurent, repassent, moi, je fais ce qui me plaît, pas grand-chose, je glandouille ! Et qu’est-ce que c’est bon…

 

 

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now