Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

Jours de verglas

23 Feb 2018

Histoire de me valoriser, de montrer que je suis une personne responsable, je vais claironner que je ne fais pas partie de ces 

vieux, qui, en ces jours de frimas, se sont  lancés sur les trottoirs verglacés au risque très réel de se retrouver aux urgences. Là, ils ont dû affronter l'incompréhension des urgentistes qui, en les voyant arriver en nombre, se sont interrogés sur l'utilité pour eux d'arpenter les rues.

D'accord, on ne va pas me décerner une médaille, on ne va pas m'applaudir non plus parce que je suis restée deux jours sans mettre le nez dehors. Mais un peu d'auto félicitation, c'est bon pour le moral !

 

 

 

On peut me faire remarquer qu'il y va de notre intérêt, nous, les septuagénaires, les octogénaires de prendre garde à ne casser aucune partie de notre fragile carcasse, comme me le faisait remarquer l'une de mes copines, qui pourtant n'est que sexagénaire : «  je ne sors pas car, je préfère m'ennuyer un peu chez moi  plutôt que de m'ennuyer beaucoup à l'hôpital ! »

 

Donc, samedi 10 février, je me suis abstenue de prendre la rue en pente où j'avais une course à faire ; bien m'en a pris, car, à l'heure qui aurait dû être celle de ma sortie, autour de dix heures, trois personnes ont glissé dans cette même rue, ce qui a occasionné le recours aux pompiers. 

 

 

C'était donc il y a quelques temps et si l'envie d'en parler ne me prend qu'aujourd'hui, c'est que j'ai appris que l'une des accidentées avait tenté d'entraîner une autre accidentée -une amie à moi-, dans un recours contre la mairie !!!

 

Alors là, les bras m'en tombent ! Cette retraitée est sortie pour se rendre à une activité collective de loisirs, ce qui n'était pas d'une importance primordiale, elle glisse et c'est la faute du maire qui aurait dû faire le nécessaire pour que le trottoir ne soit pas glissant !

 

 

 

Heureusement, l'accidentée sollicitée pour un dépôt de plainte est une femme de bon sens, et a répondu que si elle-même avait chuté, personne d'autre n'était responsable, effectivement il n'y avait pas de nécessité absolue à sortir ce matin-là.

 

Et, « elle jura mais un peu tard qu'on ne l'y reprendrait plus »

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now