Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

Ripailles !

31 Dec 2017

 

En lisant ce menu de mariage datant de 1910, dont la liste des plats me laisse pantoise, je me dis qu'aujourd'hui nous

 

sommes des petites natures !

Et dire que nous faisons toute une histoire à propos du nombre de calories de nos repas de fêtes, les magazines nous présentent avant les réveillons des recettes très alléchantes mais plutôt caloriques et, passé le temps des agapes, ils nous abreuvent de recettes détox pour des lendemains qui ne chantent pas ! Il faudra détoxifier notre corps, avaler des jus de légumes et de très petites choses, qui ne nourrissent pas son homme, pas plus qu'une femme dotée d'un appétit normal  et non de celui d'un petit oiseau.

Bref, après cet heureux temps des réveillons, pour ainsi dire celui de la faute, vient le temps de l'expiation, on va en baver en ayant très, très faim, c'est pour ainsi dire comme à confesse, on pèche ensuite on expie.

En 1910, lors des banquets, on ne s'embarrassait pas de ce genre de considérations, après les hors d'œuvres et les coquillages, sur ce menu se succèdent, soles, lièvres, filet de bœuf, pintades, personne ne s'offusquait du nombre de calories ingurgitées. Mais, tout de même, sur un plan pratique je me demande comment ils pouvaient avaler toute cette nourriture ? Peut-être que ce que nous avons gagné en centimètres -on est plus grands- nous l'avons perdu en volume d'estomac ? Pas très scientifique comme explication, je dis une ânerie peut-être, mais c'est permis de dire des âneries quand on ne comprend pas, non ?

Et comment comprendre que devant une abondance bien moindre, lors des repas, disons un peu de gala, je vois des personnes qui laissent repartir des assiettes non terminées, ce cas de figure ne m'arrive jamais, primo, j'aime tout, secondo, j'ai été élevée à ne pas gâcher, tertio, j'ai un bon coup de fourchette !

Pour conclure, je me demande si les gros mangeurs d'aujourd'hui ne caleraient pas devant une telle abondance… On va me rétorquer que ce type de repas était exceptionnel, certes, mais en ces années deux mille déjà bien avancées, on ne gueuletonne pas tous les jours non plus !

 

 

 

 

 

 

 

                                              

Please reload

October 11, 2019

September 16, 2019

September 4, 2019

June 24, 2019

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now