A propos

                                              Les poésies

 

O temps! suspend ton vol et, vous, heures propices

Suspendez votre cours

Laissez-nous savourer les rapides délices

Des plus beaux de nos jours (*)

 

Comme c’est beau, j’adorais les si belles poésies que nous apprenions à l’école, et que nous ânonnions lors de la récitation ; nous n'étions pas à la Comédie française et nous, petits ardéchois, personne ne nous avait appris à déclamer.

J’étais envieuse des grands poètes et m'essayais à marcher sur leurs traces en écrivant moi-même des poèmes, pas forcément du même niveau, mais le cœur y était.

Tous ces beaux mots m’impressionnaient et m’inspiraient dans mes rédactions. Je me souviens d’un passage où j’avais écrit : «  au loin, le soleil disparaissait comme emporté par un voilier mystérieux » C’était pas mal emphatique, mais dans ma tête de gamine je trouvais cela fort beau et j’en étais très fière ;  mais je m’étais sentie moins fière quand mon père s’était esclaffé  en lisant dans  l’une de ces rédactions  « les glaciers monstrueux du mont Ventoux !!!

Ma vie de mère de famille dès mes 21 ans m’empêcha de mener une carrière de poétesse. On dit qu'il n'est jamais trop tard, voilà pourquoi aujourd'hui, à défaut d'une carrière d'écrivaine, je me lance dans un blog dans lequel je vous livre mes écrits ! 

                                   Solange

(*) Le Lac, Lamartine

                    Mon livre est paru, conte d’aujourd’hui !

Il était une fois, dans le beau pays d'Ardèche, une petite fille qui aimait passionnément les livres, mais hélas, dans la grande maison de pierres où elle vivait avec ses parents et ses sœurs, des livres il n'y en avait pas beaucoup, alors, la fillette lisait tout ce qui lui tombait sous la main.

En grandissant, il lui vint aussi le goût de l'écriture, elle remplissait quelques pages, et, hormis son père, personne ne lisait ses écrits.

Elle grandit, se maria, eut des enfants et parfois elle rêvait d'écrire un livre, un vrai, que l'on trouverait chez les libraires et que, beaucoup de gens liraient.

Les années passèrent, elle ne fit rien, jusqu'au jour où, devenue vieille dame, elle se mit à écrire des billets sur sa lointaine enfance et sur la vie d'aujourd'hui. Il lui vint aussi quelques poèmes, certes, indignes de figurer au panthéon des grands poètes, mais, elle s'en moquait car elle n'avait pas cette prétention.

Donc, elle écrivit et, pas très au fait des nouvelles technologies, elle eût recours aux services d'une personne compétente pour se lancer dans la tenue d'un blog afin d'y publier ses écrits.  Malgré son niveau en informatique plus que moyen, plutôt moyen bas que moyen haut, elle posta aussi ses billets sur facebook.

Après quelques mois, elle réalisa qu'elle avait assez de textes pour faire un livre, la première solution qui s'offrait à elle était de payer un prestataire pour la réalisation de l’œuvre de sa vie.

Cette solution ne l'enchantait guère, elle pensait que c'était à la portée de tous les écrivains du dimanche dans son cas. A son avis c'était comme  pêcher la truite dans une pisciculture, banco à tous les coups.

Ce dont elle rêvait, c'était d'un vrai éditeur qui la choisirait et prendrait de son temps et de ses sous pour publier son ouvrage.

Elle bricola un mail avec dix fichiers de ses textes, elle les baptisa «  échantillon de mes chroniques », et, elle balança son truc mal ficelé à une liste d'éditeurs à compte d'éditeur trouvée sur le net.

Elle avait bien lu qu'il fallait envoyer son texte en format word et non PDF . Miséricorde ! C'est quoi le format word, elle n'en avait pas la moindre idée, donc, elle se contenta d' ajouter à son envoi bancal, l'indication que ce serait bien de consulter son blog, tout en se disant que les éditeurs avaient autre chose à faire !

Elle savait que les maisons d'éditions recevaient des textes comme s'il en pleuvait, mais, elle se dit que ça ne mangeait pas de pain et se répéta le vieil adage, qui ne tente rien n'a rien.

 Un jour, une bonne fée se pencha sur son berceau, euh ! sa tête grise, et, lui annonça que de ses textes on allait faire un livre, aussitôt, elle se prit à rêver que tout se terminerait par l'achat de pleins de petits bouquins !

 

Abracadabra, je sors du conte et reviens au présent

L'héroïne du conte c'est moi, cela, je crois, tout le monde l'a compris, nous sommes aujourd'hui et, j'annonce que mon livre est sorti.

Il me semble qu'il manque quelque chose à mon histoire, ah ! oui, je sais, un poème., je n'oserais quand même pas ! mes poèmes il est permis d'en avoir ras la casquette ! Je me tâte, j'ose, j'ose pas ? Eh ! bien si, finalement, j' ose !

 

 

Je vais faire une ritournelle

Tous mes textes en ribambelle

Pour être lue par pleins de gens

C'est sans doute un rêve trop grand

 

Il est bien permis de rêver

D'être lue par quelques milliers

Surtout ne pas faire un flop

Mais monter là-haut jusqu'au top

 

 

Solange descend de là-haut

N'attends pas cent mille bravos

Tu n'as pas honte à ton âge !

De rêver à si belle image

 

Les écrivassiers comme toi

Qui se rêvent au dessus des toits

Il y en a plein les ruelles

Leurs chefs d'oeuvre plein les poubelles

 

Pirouette ! Cacahuète

J' en fais une chansonnette

Honni soit qui mal y pense

Je suis contente de ma chance

 

 

L'oeuvre de ma vie est éditée aux La éditions boite à Pandore , le titre, Mon enfance en Ardèche.

Je sais, certains ont le talent d'inventer des histoires, de parler très bien de l'état de leur âme, de leurs expériences hors du commun, moi, je ne sais faire que mes modestes billets où je raconte à ma façon, des anecdotes sur ma vie de petite paysanne ardéchoise dans les années cinquante.

 Mais franchement , mon livre est pas mal, d'accord c'est moi qui le dit, et je ne vais pas raconter que j'ai écrit une daube, le mieux serait d'y jeter un œil. Pour le cas où certains auraient l'heureuse   idée de se le procurer, j'indique   qu'il n'est pas en rayon dans les grandes enseignes, Solange Richard, c'est qui cette dame ?

Mais, votre libraire peut vous le commander, on le trouve également en ligne.

Au cas où, bonne lecture !

Capture.PNG

Solange écrit(s) !

Capture.PNG
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now